Gastronomie

Artà, comme le reste de Majorque, a une cuisine riche et diversifiée, qui varie au fil des mois

En fin d'automne, les matances, l’abattage, est un événement populaire de fête qui est préservé et pratiqué au sein de beaucoup de familles. Les différents produits de la viande du porc sont la base principale de nombreux plats traditionnels de la cuisine d’Artà, étroitement liée au calendrier traditionnel des fêtes.

Le jour-même des matances se prépare un certain nombre de plats traditionnels, tels que frit de matances, les sopes et les escaldums et aussi des plats doux, comme les orellanes (abricots secs), les raïssons (couenne, croute de peau de porc), el mantecado, le gâteau au saindoux, et la crème de patate douce.

À Noël, il y a tout un éventail de traditions culinaires. À la fin de la messe de minuit, on goûte généralement des ensaimadas, pâtisserie traditionnelle de l’île, trempées dans du chocolat chaud. Et le jour de Noël, en famille, on mange la soupe de Noël et comme second plat, le cochon de lait avec garniture ou le poulet farci. Les sucreries qui accompagnent cette fête sont le nougat d'amandes, les Neules (petits gâteaux) et la coca (gâteau) de Noël.

Pour San Antonio, les immenses feux de joie et les torrades sont les principaux éléments, c'est quand les gens entre la musique et un air de fiesta, grillent en pleine rue dans la braise tous les produits de viande de porc élaborés pendant les matances. Les produits vedette sont les llonganices (saucisses à base de viande de porc et piment rouge), le botifarró, l’échine et le bacon. La friandise par excellence est la coca (gâteau) de San Antonio.

Durant les derniers jours de Carnaval, ce sont la greixonera agria et la greixonera dulce qui comptent parmi les plats les plus typiques. La première est faite avec des œufs, du lait, du persil, de l’ail et de la couenne, le tout mélangé et cuit au feu doux. La seconde, avec des œufs, du lait, du sucre, de la cannelle, du zeste de citron et de l’ ensaimada, le tout mélangé et cuit au four.

À Pâques, tout tourne autour de quatre plats: les panades et le frit de Pâques, à base de viande, et rubiols et crespells, qui sont doux. Dans ce cas de Pâques, la viande de base pour la préparation de ces plats est l'agneau. Le frit de Pascua est le repas traditionnel après la messe.

En été, la nourriture devient plus légère, plus fraiche et moins abondante. Les plats par excellence sont le pa amb oli (pain à l'huile), le trempo (salade de tomates, oignons et poivrons verts) et la coca de verdura (espèce de pizza avec des légumes) et puis les légumes, et le poisson, ou encore des plats sucrés, comme la coca d'abricot ou le granité d'amande, entre autres.

Cette richesse gastronomique est due à la situation privilégiée de notre île, entre deux continents, et aux différents peuples et cultures qui s'y sont installés au fil des siècles.
 

Contact

Contact avec la mairie d’Artà. Les champs marqués d’un * et en rouge sont obligatoires.

Pour éviter du courrier spam généré par des robots, veuillez écrire le résultat de la somme dans le champ des résultats avant de cliquer sur le bouton Envoyer

Le résultat de 41 + 47 est 

Share

Menéame Delicious Tuenti

Commentaires sur Twitter

#cuisine #majorquine

Voir tous les messages

Nous recommandons

  • Mesures préventives Covid-19
    Musée Régional
    Office de Tourisme
  • Guías preventivas del Covid-19
    Sector turístico
  • Endroits d'interêt touristique
  • Musée Régional
  • Hébergement
  • Parc Naturel
  • Carte d'Artà et La Colònia del Sant Pere
  • d'Artà
  • Horaire Bus public Artà
  • Mallorca Week

Adresses utiles

  • Coopérative agricole et d'alimentation

    Landwirschaftlichwaren

      Calle Parres, 82 Artà

      Tél.: 971836175 

    Recherchez par mots-clés

    Suivez-nous sur:

    Langues:

    Plan de competitividad turística. Artà sorprende.